Halloween et Día de los Muertos

Une langue, ce n’est pas seulement une grammaire, un lexique, des sons, c’est aussi toute une culture qui vient avec. C’est pourquoi, les vacances de la Toussaint approchant, j’ai décidé de me pencher sur deux fêtes traditionnelles qui ont lieu le 31 octobre et les 1er et 2 novembre : Celle d’Halloween celle du Día de los muertos au Mexique.

 Halloween, est la plus connue des deux fêtes en France. Bien relayée par les séries américaines de plus en plus nombreuses sur les chaînes de télé hexagonales, la fête est même célébrée par une partie de la population française depuis la fin des années 90. De grandes entreprises comme France Télécom ou Disneyland Paris n’hésitèrent pas à saisir l’occasion d’Halloween pour mieux communiquer. Aux États-Unis la tradition veut que les enfants, déguisés en petits monstres, en sorcières ou en Dracula, fassent du porte-à-porte, la veille de la Toussaint, allant quémander des bonbons aux habitants du quartier. Mais les Étasuniens ne sont pas les inventeurs d’Halloween, même si ce sont eux qui l’ont diffusé à grande échelle. La tradition pratiquée depuis toujours dans les Îles britanniques remonte aux Celtes. Ainsi dans certains village de Lorraine une vieille tradition veut que les enfants créaient des têtes grimaçantes à partir de betteraves. Cette tradition celte, qui a résisté à la germanisation de la Lorraine s’appelle en francisque lorrain la Rommelbootzennaat (ou la nuit des têtes grimaçantes).

Jack-o-Lantern

Chez l’autre géant nord-américain, le Mexique, ont célèbre El día de los muertos (la journée des morts). Cette fête est rentrée en 2008 au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’UNESCO. Moins connue en France, cette cérémonie est particulièrement intéressante car elle marie de vieilles traditions indigènes à des fêtes chrétiennes. En novembre, les Mexicains mangent le pan de muertos et décorent les tombes des ancêtres. Pour faciliter le retour des esprits sur la terre, les gens parsèment de fleurs, de bougies entre le cimetière et la maison familiale. Les mets préférés du défunt sont préparés et disposés autour de l’hôtel familial et de la tombe.

Catrinas

 Le día de los muertos n’est pas seulement célébré au Mexique, on le retrouve aussi dans tout le sud-ouest des Etats-Unis où le nombre d’habitants ayant des origines mexicaines est très important. On retrouve aussi des cérémonies semblables dans d’autres pays d’Amérique centrale et de la zone caraïbe.

Trouvez sur les liens suivants des activités gratuites pour fêter Halloween et le Día de los muertos avec vos enfants !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s